Auparavant, la handira marocaine servait comme vêtement traditionnel berbère que portaient les gens pour se protéger du froid. Ils la mettaient sur les épaules comme manteau sans manches et prenait plusieurs semaines de fabrication. Ainsi dans les événements cérémonieux, la jeune mariée portait la Handira comme cape le jour de son mariage dans le cadre de sa dot. On l’appelait comme ‘couverture traditionnelle de mariage’ puisqu’elle la porter chez elle et l’utilisait comme couvre-lit.

Aujourd’hui, cette couverture est devenue comme complément de décoration intérieure qui s’y adapte parfaitement. Elle est tissée à la main en laine pure par les femmes marocaines d’où l’unicité de l’article.

Dans certaines régions, la Handira est teintée en rouge et dispose de plusieurs motifs géométriques où sont intégrées de larges bandes verticales de coton. Elle est associée à une décoration 100% berbère, qu’elle soit utilisée comme tapis ou autre.

De nos jours, les femmes artisanes produisent de nombreux objets à partir de ce style. L’art de tisser ces couvertures marocaines s’est transmis de génération en génération.

Ce qui est bien avec le tapis handira c’est qu’elle sert à divers usages. Elle peut être disposée au sol comme tapis, au mur en guise de tenture ou encore en couverture pour recouvrir le lit. Excellent article pour se protéger des nuits froides à cause de sa laine qui accentue son côté chaud et son aspect irrégulier.

Comme conçue à la main, la Handira est une pièce unique.

La handira marocaine, nouvelle tendance qui fait craquer la décoration.