Entre tradition et modernité, le mariage marocain a toujours fasciné les adeptes de mariages majestueux.

A l’image des contes des Mille et Une Nuits, les mariés marocains vivent un rêve éveillé qu’ils partagent avec leur entourage.

Les invités de la cérémonie de mariage marocain se voient revêtus de leurs plus belles tenues traditionnelles et bijoux.

Avant la cérémonie du mariage, il existe bien d’autres célébrations qui peuvent durer de deux à six jours selon les familles et les régions.

Si le mariage marocain peut varier d’une région à une autre, il garde plus ou moins les mêmes grandes étapes.

Préambules du mariage marocain

Au Maroc, la première phase du mariage marocain commence par les fiançailles.

Ce sont les parents du futur mari qui doivent demander la main de la jeune femme aux beaux parents. Ce n’est qu’une fois l’accord total entre les deux familles confirmé que peut commencer la préparation de la cérémonie du mariage marocain.

L’organisation du mariage marocain peut durer plusieurs mois, le temps de trouver une salle des fêtes correspondant aux attentes des deux familles, le meilleur orchestre oriental, un traiteur de renommée qui fera voyager les papilles de vos invités et finalement une bonne « Negafa »(habilleuse de la mariée) pour le choix plus beaux caftans pour la mariée.

Avec tous ces préparatifs à réaliser pour la réception et les noces du mariage marocain, les mères, les sœurs, les cousines et mêmes les amis n’hésitent pas à prêter main forte au jeune couple.

Après les fiançailles, vient le temps d’officialiser l’union des mariés marocains et ce, par la signature de l’acte de mariage.

Une mini-fête de mariage est organisée où seuls les plus proches parents des mariés y sont conviés. L’acte de mariage est donc scellé par la présence d’un « Adoul » (notaire de droit musulman) qui rédige le certificat de mariage, signé ensuite par les deux conjoints.

A quelques jours du mariage marocain

Selon la tradition marocaine, c’est durant cette étape partagée avec les femmes de la famille de la jeune promise qu’est purifiée la future mariée.

En effet, pendant quelques jours, une séance de « Hammam » (bain maure) est organisée pour que toutes les femmes prennent un bain sous les chants et les youyous.

C’est après cela que vient le jour du Henné, une tradition appelant à la prospérité qui implique que la jeune mariée porte ce jour-là une tenue traditionnelle marocaine de couleur verte.

Une « Nekacha » (tatoueuse de henné) vient parer les pieds et les mains de la jeune mariée de tatouage de henné.

Après un repas festif, le marié et sa famille offrent les cadeaux de mariage à l’heureuse élue lors de la fête de la « Hdiyya ».

Mariage marocain : le jour J

Une fois la mariée habillée et maquillée par la « Negafa », le soir venu, les festivités du mariage marocain peuvent commencer.

La mariée parée d’une tenue d’une blancheur immaculée et d’un diadème fait son entrée.

Elle fera le tour de la salle entière, un sublime cortège porté par ses proches et s’installe enfin auprès de son époux sur un trône.

Le dîner peut alors commencer. Et comme dans tout bon mariage marocain, le menu est composé de trois plats : Une pastilla, un plat de viande (Tajine ou Méchoui), d’un dessert et de la traditionnelle corbeille de fruits.

Tout au long de la nuit, la jeune mariée changera de tenue, de parure et de bijoux.

Le mariage marocain est très riche en traditions et coutumes selon la région du Maroc d’où les familles tiennent leurs origines.