L’exploitation du rhassoul ou encore de la « terre qui lave » remonte au XIIIème siècle. Traditionnellement, il a été utilisé par les femmes qui la mélangeaient avec de l’eau pour un soin ultra doux sans devoir agresser le visage, les cheveux et le corps.

Cette argile saponifère se situe en bordure du Moyen Atlas au sud de la ville de Fes. Riche en minéraux, le rhassoul peut s’utiliser sans aucun danger sur les parties les plus sensibles du corps : visage et contour des yeux.

Il ne contient aucun tensioactif ainsi il est pauvre en oxyde d’aluminium et en oxyde de calcium. En outre, il est riche en minéraux comme le fer, le zinc, le magnésium, le phosphore, le sodium …

Agissant uniquement par absorption, cette argile dermatologique n’est pas du tout agressive et laisse la peau mate et lisse ainsi les cheveux brillants et soyeux. Idéal pour les peaux grasses et acnéiques, le rhassoul capture et élimine les impuretés et les cellules mortes grâce à sa teneur élevée en minéraux aux propriétés hydrophiles exceptionnelles.

Lors de ces dernières décennies, il a été remarqué que la demande de produits naturels en Europe va grandissant. Les occidentaux recherchent de plus en plus à utiliser le rhassoul du fait que ce dernier répond aux critères de sécurité de l’Occident.

Cette argile dermatologique se vend dans les souks et se présente en grosses mottes de couleur grise. Il est généralement vendu sous forme de plaquettes ou de poudre.

Mode d’utilisation :

Prendre le rhassoul et le mélanger avec de l’eau pure ou de l’eau florale de rose ou encore de jasmin.
Une fois transformé en une pâte, il convient de laver le visage, le corps et les cheveux sans les agresser.

Prendre soin de soi, c’est opter pour cette argile dermatologique.

Retrouvez un large choix de rhassouls parfumés sur la vitrine en ligne d’Artisanat Design.