Appelé aussi soie végétale, le sabra est un tissu fabriqué à la main par les artisans. Utilisé auparavant en ornementation dans l’habillement traditionnel et la passementerie, le sabra retrouve aujourd’hui un grand succès dans l’artisanat marocain.

En effet, la ville rouge ‘Marrakech’ commence à devenir la capitale mondiale dans la fabrication de ce tissu.

Caractérisé par de larges bandes horizontales mates, le sabra est extrait de l’aloe-véra qui, une fois rouie, donne des fibres textiles brillantes. Il est décliné en plusieurs belles couleurs chatoyantes et chaleureuses.

En effet, pour obtenir le tissu du sabra, les artisans trempe les feuilles de l’aloe-véra dans l’eau pour en extraire par la suite les fibres : cette opération s’appelle le rouissage. Par conséquent, cette dernière consiste à macérer les feuilles pour facilement séparer l’écorce filamenteuse de la tige.

On peut se contenter du rouissage lorsque les fibres sont facilement séparées les unes des autres tout au long de la longueur de la tige. Par la suite, les fibres obtenues sont étendues et séchées sous les rayons du soleil pendant quelques semaines.

Ensuite, les artisans prennent les fibres et les travaillent de façon traditionnelle à l’aide d’un métier à tisser puis les teintent à l’aide d’un large choix de couleurs disponibles dans les souks marocains.

En évoquant l’aspect particulier de cette soie végétale, il est à noter que le sabra est un tissu élastique à 15% et infroissable. Il peut être lavé à une température de 40°C, cette caractéristique fait de lui un magnifique élément de décoration pour l’intérieur.

Qu’il soit tissé, torsadé ou même tressé, le sabra se décline sous différentes formes et couleurs : plaids, sacs, coussins, pompons, attaches rideaux …